my-freedom.space tourne désormais sur un Raspberry Pi 4 !

Publié par Richard Dern le 12/09/2019 - Aucun commentaire

Mises à jour

Ça y est, j'ai - enfin - pu mettre la main sur une paire de Raspberry Pi 4, que j'ai choisi avec 2Go de mémoire chacun (les 1 et 4Go n'étaient plus disponibles 😅). L'un des deux héberge désormais ce site et la base de données associée.

Si vous me lisez régulièrement, vous savez que j'ai en ma possession une douzaine de Raspberry Pi Zero W. J'ai aussi un B+ et un 3B, ce dernier hébergeant octoprint. J'ai fais l'impasse sur le Pi 2.

Je suis régulièrement déçu du Zero W. Non pas à cause de ses performances: je n'en attends pas plus que ce dont il est capable. Mais à cause du support logiciel. En cause: son architecture armv6. Impossible d'utiliser docker, manifestement à cause d'un bug, impossible d'utiliser apt pour installer nodejs, etc. Je me retrouve donc très vite limité dans mes cas d'usages, alors que mes ambitions pour ces petites machines sont plutôt modestes.

Avec le Pi 4, on entre dans un autre monde, et, pour une fois, je confirme ce que tout le monde dit: en terme de performances, le bond est prodigieux ! Je n'ai pas testé en mode desktop, mais en mode serveur, je suis totalement satisfait de sa réactivité, même si j'aurais aimé retrouver la possibilité de booter sur USB, voire via le réseau. Ce n'est pas possible pour l'instant, mais ça va venir. Parce que là, je fais tourner le site sur une carte SD (une bonne, certe). Du coup, certains éléments, les images en particulier, peuvent mettre un peu plus de temps qu'avant pour charger. Bien sûr, il y aurait moyen de bricoler pour mettre le / sur USB, mais on verra ça plus tard 😁

Une fois php7.3, mariadb, nginx et quelques services additionnels installé, on peut voir que le Pi 4 s'en sort très très bien avec quelques commandes:

free

              total        used        free      shared  buff/cache   available
Mem:           1989         182         303          20        1502        1688
Swap:            99           0          99

182Mo de mémoire utilisés sur 2Go au total, j'ai un peu de marge !

uptime
09:32:55 up  1:03,  1 user,  load average: 0,00, 0,00, 0,00

La dernière fois que j'ai vu une charge de 0 sur un Pi, c'était... hum... non, j'ai jamais vu ça en fait ! Je rappelle quand même qu'il y a nginx, mariadb et php7.3-fpm qui tournent dessus, sans compter un service PHP utilisé par my-freedom.space en background...

Du coup, la température ne monte pas bien haut, surtout que j'ai doté mes Pi 4 d'un boitier sympathique avec radiateurs et ventilateur:

vcgencmd measure_temp
temp=39.0'C

Sachant que la température ambiante est d'environ 24℃ dans la pièce informatique, on a donc un delta de 15℃ seulement.

Le web regorge de benchmarks, vous trouverez donc des preuves irréfutables de la puissance du Pi 4, je ne m'étendrai donc pas sur le sujet. C'est une excellente petite machine, bien meilleure que les précédentes, même s'il faudra attendre encore un peu pour le boot par USB ou le réseau.

Il me tarde maintenant d'installer le deuxième Pi 4, avec ElasticSearch et Kibana, ou InfluxDB et Grafana, pas encore décidé, afin d'exploiter à fond les données de ma station météo 😁

Mise à jour du 15/09/2019 à 00:52

Un point après quelques jours

J'ai finalement opté pour InfluxDB et Grafana, installés via docker sur le deuxième Raspberry Pi 4. Tout fonctionne parfaitement bien, et avec une excellente réactivité !

Quant au Pi 4 qui héberge MFS, je suis toujours satisfait de ses performances, à une exception près: la recompilation des feuilles de style dure une éternité par rapport à une machine x86. Ce n'est pas un gros problème pour moi, étant donné que ce n'est pas quelque chose que je fais toutes les deux minutes sur ce site, mais ça pourrait rapidement le devenir si j'envisageais de développer d'autres sites hébergés sur le même Pi 4, ce qui n'est pas en projet pour le moment.

Je constate aussi que la connexion à SSH est un peu plus lente qu'il y a trois jours. Je n'ai aucune explication. Là encore, ce n'est pas rédhibitoire, mais c'est à signaler. Pourtant, la charge est toujours nulle.

Enfin, côté températures, j'alimente désormais les ventilateurs en 3.3V au lieu du 5V. En effet, il semble que leur vitesse de rotation augmente progressivement, et assez lentement. J'ignore si c'est l'alimentation du Pi ou le ventilateur en lui-même, mais s'il était relativement peu bruyant au début, il me paraissait produire un sifflement aigu le lendemain. J'ai fortement réduit ce sifflement en l'alimentant en 3.3V. Il n'est pas inaudible, mais c'est beaucoup plus supportable.

Du coup, la température a un peu augmenté, tout en restant dans des limites acceptables (pour moi, c'est moins de 55℃): de 42℃, je suis passé à 49℃. Évidemment, avec une charge nulle ou proche de 0, ça réduit pas mal ma marge. Faudrait que je teste en burn à l'occasion, mais je ne vois pas pourquoi je torturerai mon matos...

Mise à jour du 15/09/2019 à 00:56

Explication à la lenteur de SSH

Je viens juste de me rendre compte que ce qui augmente le temps de connexion à SSH, c'est la résolution DNS. Une fois l'IP dans le cache local, ça va beaucoup mieux... Pas la faute du Pi, donc !

Commentaires

Vous pouvez utiliser markdown dans votre commentaire. Si vous indiquez une adresse email, elle sera utilisée pour vous notifier des commentaires publiés sur cette page. Elle ne sera utilisée qu'à cette fin et ne sera jamais transmise à un tiers.