Les pop-ups

Publié par Richard Dern le 01/09/2019 - Aucun commentaire

Sommaire du dossier
  1. Les pop-ups
  2. Le cloud
  3. Les anti-bloqueurs de pubs
  4. La télémétrie
  5. Le spam
  6. Les dark-patterns

Historiquement, c'est peut-être la première "technologie" franchement casse-couilles, d'autant plus que la plupart du temps, elles sont modales, c'est-à-dire qu'elles empêchent de cliquer, voire de visualiser le contenu "sous" la fenêtre. On les utilise pour inviter le lecteur à s'abonner à une newsletter, mais aussi - et surtout - pour afficher toutes sortes de publicités.

Plein de pop-ups

Sur cette capture d'écran, on voit des pop-ups "natives" (créées avec des méthodes Javascript standards). Elles se remarquent par leur barre de titre semblables aux autres fenêtres du système d'exploitation.

Conjointement à leur capacité à naviguer par onglet, les navigateurs ont depuis longtemps ajouté des options pour désactiver ou modifier le comportement de ces popups, traditionnellement ouvertes avec de simples appels Javascripts standards. Ainsi, pour contourner ces effets, les popups se sont transformées, et même intégrées aux frameworks les plus populaires (genre, Bootstrap).

Une popup "moderne"

Une popup "moderne", totalement intégrée au contenu, et donc impossible à bloquer par les moyens traditionnels des navigateurs.

Du côté des bonnes nouvelles, on ne se retrouve plus avec un écran rempli de merdes, il n'y en a plus qu'une. Mais il y a de mauvaises nouvelles:

J'ai réfléchi rapidement, je ne vois, aujourd'hui, qu'un seul et unique cas d'usage pour la pop-up, et il correspond à ces critères:

En tant qu'utilitaire, on ne devrait jamais voir de pop-up ailleurs que dans un processus de gestion. C'est un outil inutile pour un visiteur.

Commentaires

Vous pouvez utiliser markdown dans votre commentaire. Si vous indiquez une adresse email, elle sera utilisée pour vous notifier des commentaires publiés sur cette page. Elle ne sera utilisée qu'à cette fin et ne sera jamais transmise à un tiers.