Entre le « tout gratuit » et le « tout payant » la société perd ses repères

S’il n’est pas question ici de remettre en cause la propriété, il est essentiel de s’attarder sur les dérives d’une privatisation globale et regarder de plus près les tentatives du tout-gratuit.

Encore un excellent article de The Conversation. En plus, ils parlent de Richard Stallman 🙂

Commentaires

Vous pouvez utiliser markdown dans votre commentaire. Si vous indiquez une adresse email, elle sera utilisée pour vous notifier des commentaires publiés sur cette page. Elle ne sera utilisée qu'à cette fin et ne sera jamais transmise à un tiers.